A nos morts pas une minute de silence, mais toute une vie de lutte ! Communiqué du MST sur le décès du camarade Ênio Pasqualin, au Paraná / Brésil

 | Par MST

Ênio Pasqualin

C’est avec une profonde tristesse que le Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST) du Paraná communique la mort du camarade Ênio Pasqualin, exécuté par balles dans la municipalité de Rio Bonito do Iguaçu, où il vivait avec sa famille, dans l’assentamento Ireno Alves dos Santos. Ênio a été enlevé à son domicile dans la nuit de samedi à dimanche, et son corps a été retrouvé dimanche matin dans les alentours de l’assentamento, avec des preuves évidentes de son exécution.

Il a commencé son militantisme au sein du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST) en 1996, à Saudade do Iguaçu/PR. La même année, il s’installe au camp de Buraco, à Rio Bonito do Iguaçu dans l’Etat de Paraná, et ce dans le cadre de l’une des plus grandes occupations de terres du MST, le 17 avril 1996, lorsque trois mille familles de Sans-terre occupent le latifundium Giacomet Marodin, désormais la société Araupel.

De coordinateur de base à dirigeant du MST Paraná, Ênio a participé à plusieurs activités et occupations de terres dans la région du Rio Bonito do Iguaçu. Ênio Pasqualin a toujours été un paysan aguerri dans la lutte.

A Rio Bonito do Iguaçu, Ênio et sa famille ont pris racine, s’installant dans l’assentamento Ireno Alves dos Santos fin 1996. Il a continué à aider à construire la lutte pour la réforme agraire, que ce soit dans le domaine de la production et de l’organisation des assentados lorsqu’il était président de l’Association Communautaire centrale de l’assentamento Ireno Alves dos Santos (CACIA) ou lorsqu’il a aidé les enfants des assentados à s’organiser pour poursuivre la lutte pour la terre dans la vaste région d’Araupel.

Le 15 octobre, Ênio a fêté son 48e anniversaire avec sa famille. Aujourd’hui, 10 jours après son anniversaire, il quitte sa famille d’une manière inacceptable. Ils ont pris la vie d’un père, d’un mari, laissant ses deux filles, son fils et sa femme, dans une douleur indicible.

A la famille et aux camarades endeuillés, les plus profonds regrets du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST).

Nous exigeons la clarification des faits, une enquête et l’arrestation des personnes impliquées dans ce crime.

A nos morts pas une minute de silence, mais toute une vie de lutte !

Rio Bonito do Iguaçu/PR, 25 octobre 2020.

Direction du MST de Paraná

Voir en ligne : Nota de falecimento do companheiro Ênio Pasqualin, de Rio Bonito do Iguaçu/PR

Soutenez-nous

Suivez-nous

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram
  • RSS