Recherche par mot-clé

Santé

21 articles

Campagne Cultiver la Solidarité

 | Par Mouvement Sans Terre - MST

La campagne « Cultiver la solidarité » est un effort collectif du mouvement des sans-terre pour donner un peu d’espoir aux familles vulnérables vivant dans les périphéries du Brésil, grâce au don d’aliments produits dans les campements et les zones de réforme agraire du MST.

Lire l'article

La mort dévastatrice et irréparable d’Aruká Juma Communiqué de la COIAB

 | Par APIB, COIAB, OPI

Dernier survivant du peuple Juma, Amoim Aruká est mort des complications de la Covid-19. D’une immense vulnérabilité et menacé de disparition, le peuple Juma était considéré comme un peuple de contact récent et faisait partie des peuples devant être protégés par des barrières sanitaires. Néanmoins, et malgré les constantes demandes de la Coiab et de l’Apib, le gouvernement brésilien a fait preuve de négligence criminelle et d’incompétence. C’est une perte dévastatrice et irréparable.

Lire l'article

Cuiabá : après la Covid, les fumées…

 | Par Marion Daugeard

Marion Daugeard analyse dans ce texte la double crise vécue actuellement par Cuiabá, capitale de l’État du Mato Grosso au Brésil : une crise sanitaire dédoublée en crise environnementale. Pour la géographe, le fait que la capitale de l’agrobusiness brésilien soit confrontée aux conséquences des deux crises parait tout à fait emblématique.

Lire l'article

La carte « Covid-19 Mutual Aid. Indigenous Peoples Initiatives »

 | Par Aurélie Journée-Duez, CSIA Nitassinan

Ce projet collaboratif de cartographie évolutive cherche à recenser des initiatives de solidarité et d’entre-aide avec les peuples autochtones. Portées par des groupes, des organisations, des institutions autochtones, ces initiatives visent combler les déficits des États nationaux dans la gestion de cette crise qui touche particulièrement les peuples autochtones.

Lire l'article

Ils continuent à tuer nos enfants ! Violences policières et déni de démocratie au Brésil

 | Par Debora Maria da Silva

Dans ce texte, Débora Maria da Silva - membre fondatrice du Movimento Independente Mães de Maio - revient sur le 14ème anniversaire des Crimes de Mai au Brésil, les violences policières, le déni de démocratie aux populations noires ainsi que sur la gestion meurtrière de la crise sanitaire déclenchée par l’arrivée du Covid-19 au Brésil.

Lire l'article

Soutenez-nous

Suivez-nous

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram
  • RSS