Recherche par mot-clé

Peuples autocthones

67 articles

En raison de l’omission du gouvernement fédéral, des femmes autochtones sont attaquées par des orpailleurs Communiqué dénonçant l’attaque de l’Association des femmes autochtones Munduruku - Wakomborum

 | Par APIB, Association des femmes autochtones Munduruku - Wakomborum

Ce jeudi matin 25 mars, le siège de l’Association des femmes autochtones Munduruku Wakoborũn, situé dans l’Amazonie brésilienne, a été la cible d’un violent saccage commandité par des orpailleurs opérant dans la région. L’APIB, ainsi que ses organisations de base, ont demandé au Ministère public fédéral d’enquêter sur cette affaire et de responsabiliser les auteurs de cet acte d’intimidation et de violence.

Lire l'article

En 2020, l’orpaillage a avancé de 30 % sur les terres yanomami Enquête inédite sur l’avancée de l’exploitation minière en territoire autochtone

 | Par Associação Wanassedume Ye’kwana, Hutukara Associação Yanomami, Instituto Socioambiental

Les résultats d’une enquête inédite sur l’avancée de l’exploitation minière en territoire autochtone révèlent la prolifération de nouveaux noyaux d’envahisseurs à proximité des communautés autochtones, y compris des peuples non contactés, et l’ouverture de nouvelles voies d’accès à l’intérieur du territoire.

Lire l'article

En défense de la diversité et de l’autonomie des peuples autochtones Communiqué de l’APIB pour la révocation de la Directive qui libère l’exploitation dans les Terres Indigènes (TI)

 | Par APIB

Dans ce communiqué, l’Articulation des peuples autochtones du Brésil - APIB demande la révocation de la Directive qui libère l’exploitation dans les territoires autochtones. Avec cette nouvelle directive, le gouvernement dévoile sa réelle intention de contourner les garanties constitutionnelles des peuples autochtones ainsi que d’assouplir les règles d’octroi de licences environnementales.

Lire l'article

La mort dévastatrice et irréparable d’Aruká Juma Communiqué de la COIAB

 | Par APIB, COIAB, OPI

Dernier survivant du peuple Juma, Amoim Aruká est mort des complications de la Covid-19. D’une immense vulnérabilité et menacé de disparition, le peuple Juma était considéré comme un peuple de contact récent et faisait partie des peuples devant être protégés par des barrières sanitaires. Néanmoins, et malgré les constantes demandes de la Coiab et de l’Apib, le gouvernement brésilien a fait preuve de négligence criminelle et d’incompétence. C’est une perte dévastatrice et irréparable.

Lire l'article

Roraima : la légalisation de l’orpaillage augmentera la violence contre les peuples autochtones de l’Amazonie Communiqué de la COIAB : Rejet de la loi 1.453/2021

 | Par COIAB

Dans ce communiqué, la Coordination des organisations indigènes de l’Amazonie brésilienne (COIAB) rejette fermement la loi récemment adoptée par l’État de Roraima. Une telle loi, anticonstitutionnelle, permettra l’extraction minière et l’utilisation du mercure en Amazonie brésilienne.

Lire l'article

Plus jamais un Brésil sans nous Lettre de solidarité au Cacique Marcos Xukuru, maire élu de Pesqueira – Pernambuco

 | Par APIB

Dans ce communiqué, l’APIB affirme sa solidarité au Cacique Marcos Xukuru qui lutte pour que le Tribunal Suprême Électoral lui reconnaisse le droit d’être maire de la ville de Pesqueira dans le Nord-est du Brésil.

Lire l'article

Rapport Complicité dans la destruction - III Comment les entreprises mondiales contribuent aux violations des droits des peuples autochtones de l’Amazonie brésilienne

 | Par Amazon Watch, APIB

Un rapport inédit de l’APIB et d’Amazon Watch dévoile les liens existants entre des institutions financières et des entreprises au Brésil associées aux conflits en Terres Indigènes-TI et aux violations de droits. BlackRock est en tête avec 8,2 milliards de dollars en actions et obligations de neuf sociétés.

Lire l'article

Soutenez-nous

Suivez-nous

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram
  • RSS