Recherche par mot-clé

Justice

36 articles

Pour le respect au principe de la présomption d’innocence Communiqué concernant l’arrestation de l’avocat José Vargas Jr et la disparition de Cícero José Rodrigues de Souza dans le sud du Pará/Brésil

 | Par CPT

Des organisations et des mouvements sociaux, dont la CPT régionale du Pará, publient un communiqué à propos de l’arrestation de l’avocat José Vargas Júnior ainsi que la disparition de Cícero José Rodrigues.

Lire l'article

Non à un accord avec Vale sans les communautés sinistrées Communiqué du MAM sur l’accord de Vale avec l’État de Minas Gerais/ Brésil

 | Par Movimento pela Soberania Popular na Mineração

Dans ce communiqué, le Mouvement pour la souveraineté populaire dans le secteur minier (MAM) affirme son inquiétude vis-à-vis de l’accord de conciliation judiciaire en cours de négociation entre la compagnie minière Vale S.A. et l’Etat de Minas Gerais concernant la rupture du Barrage à Brumadinho dans le Sud-est du Brésil.

Lire l'article

Plus jamais un Brésil sans nous Lettre de solidarité au Cacique Marcos Xukuru, maire élu de Pesqueira – Pernambuco

 | Par APIB

Dans ce communiqué, l’APIB affirme sa solidarité au Cacique Marcos Xukuru qui lutte pour que le Tribunal Suprême Électoral lui reconnaisse le droit d’être maire de la ville de Pesqueira dans le Nord-est du Brésil.

Lire l'article

Il n’y a pas de médiation avec ceux qui nous tuent Note de la Coalition Noire pour les Droits à propos du “Comité Externe sur la diversité et l’inclusion” du groupe Carrefour Brésil.

 | Par Coalition noire pour les Droits

Dans ce communiqué, la Coalition Noire pour les Droits rejette l’attitude adoptée par le Groupe Carrefour Brésil dans une tentative de rendre invisible la violence raciste qui a conduit au meurtre de João Alberto Silveira de Freitas à l’intérieur de l’un de ses magasins à Porto Alegre, Rio Grande do Sul.

Lire l'article

Ils continuent à tuer nos enfants ! Violences policières et déni de démocratie au Brésil

 | Par Debora Maria da Silva

Dans ce texte, Débora Maria da Silva - membre fondatrice du Movimento Independente Mães de Maio - revient sur le 14ème anniversaire des Crimes de Mai au Brésil, les violences policières, le déni de démocratie aux populations noires ainsi que sur la gestion meurtrière de la crise sanitaire déclenchée par l’arrivée du Covid-19 au Brésil.

Lire l'article

Nous sommes obligés d’obliger le gouvernement à ne pas nous laisser mourir L’exécutif négligeant la santé, les peuples autochtones saisissent la Cour suprême

 | Par Eloy Terena

Face à la situation tragique dans laquelle se trouve le pays, les peuples autochtones du Brésil ne pouvaient pas rester inertes. Protagonistes de leur propre histoire, ils saisissent le Suprême Tribunal Fédéral pour défendre le plus fondamental de leurs droits constitutionnels : le droit à l’existence.

Lire l'article

Soutenez-nous

Suivez-nous

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram
  • RSS